Amandine GUERIN, le soutien de son président

Il y a un peu plus de quatre ans, tu m'avais impressionné par tes prestations à défendre les buts de l'Olympique Lyonnais U19 lors du tournoi d'Yzeure. Je t'avais rencontrée et ce fut le début d'une belle aventure avec l'ASJ Soyaux-Charente.

Dès ta première année, tu as contribué à la remontée du club en D1. Ton entraîneur de l'époque, Corinne Diacre, estimait qu'il était impossible de viser le plus haut niveau sans une très bonne gardienne. Et tu lui as donné raison puisque le club s'est maintenu dans l'élite avec toi.

d1_2016_guerin

Après tes 4 sélections en équipe de France U19, tu as connu 4 nouvelles sélections en équipe de France B puis plusieurs stages en équipe de France A. Tu figurais certainement parmi les 4 ou 5 meilleures gardiennes Françaises.

Tu étais passionnée, envoutée, presque dévorée par le foot. Ton envie permanente de fouler la pelouse, de progresser avec toujours plus de séances d'entraînement, de diriger ta défense et de motiver tes coéquipières montre bien a quel point le foot était important pour toi.150920153208_2000amandine-guerin

Alors, évidemment qu'au mois de janvier, lorsque ton cœur physique est venu contrarier ton cœur moral, tu as crié à l'injustice. Nous avons suivi avec toi le chemin de l'espoir qui pouvait te ramener sur le carré vert. Hélas, le verdict est tombé et il faut le respecter pour continuer de vivre.

Continuer ….  c'est vers cela que ton regard doit maintenant se porter. Ta carrière dans les buts s'est interrompue trop tôt mais elle est riche de ton vécu. Pour toi, le football n'est pas terminé. Tu peux rebondir en mettant ton expérience, tes compétences et toute ton envie aux services des autres. Côté émotion, des grands moments t'attendent. Coté performance, à toi maintenant de transmettre pour courir plus vite, sauter plus haut et frapper plus fort.14355526_10207060925661692_6777163619422849009_n

L'aventure continue Didine, elle a juste changé de direction.

Denis Bodi, Président de l'ASJ Soyaux-Charente

http://dai.ly/x28zkhy

Vidéo : Erwan Chapel