Bonjour Vivianne, après la victoire face à Rodez samedi dernier, quelles sont tes impressions sur ce 1er match de la saison ?
On a fait un bon résultat avec cette victoire 3-1, c’est une bonne entame de championnat. On sait que ces matchs-là, on doit absolument les gagner, surtout quand on est chez nous. Nous n’avions pas le droit de perdre ou même de faire un match nul. On entame la saison d’une bonne manière et pour moi, nous avons mérité cette victoire.

On connait l’importance de démarrer par un bon résultat pour engranger de la confiance, comment est l’ambiance au sein du groupe en ce début de saison ?
L’ambiance est bonne, même si les résultats de nos matchs amicaux n’ont pas été forcément très bons. On a quand même su rester concentrées sur nos objectifs, à savoir le début de championnat. On ne s’est pas tirées vers le bas après nos défaites en pré-saison, ce qui aurait pu se produire car ce n’est jamais agréable de perdre, même en amical. On a su rester ensemble, soudées, et c’est ce qui nous a amené vers cette victoire. Le groupe vit bien, les nouvelles joueuses se sont bien intégrées, tout va pour le mieux.

Le week-end prochain, c’est un déplacement à l’Olympique Lyonnais, triple championnes d’Europe en titre, qui vous attend. Quels sont vos objectifs face à LA grosse écurie de cette première division féminine ?
Un match face à Lyon, on sait que c’est dur. Pour ma part, cela fait cinq ans que je suis en D1 et cinq ans que je les affronte. D’années en années elles sont de plus en plus fortes, c’est la meilleure équipe d’Europe et l’une des meilleures équipes du monde. C’est compliqué de faire un résultat contre cette équipe-là, il n’y a pas forcément de points à aller chercher… donc ça sera surtout un match pour le travail collectif.

Il y a quand même eu des bons résultats, un match nul face au PSG notamment la saison passée, une autre grosse équipe de ce championnat. Penses-tu que Lyon, c’est un autre calibre ? Que c’est encore trop dur d’aller prendre des points là-bas ?
Oui, Lyon c’est bien au-dessus de tout ça encore. Au fil des années, le niveau du championnat se resserre, on l’a vu l’année dernière. On fait un match nul contre Paris, on perd 1-0 dans les dernières minutes à Montpellier. On voit que c’est possible de faire des résultats contre le PSG, Montpellier ou le Paris FC, toutes ces équipes qui étaient trop compliquées à jouer il y a encore peu de temps. Mais Lyon, c’est autre chose, ça reste loin car c’est un groupe qui n’a pas le droit au faux pas.

Lyon justement, c’est là-bas que tu es née, tu as ensuite été formée à l’OL, est-ce que c’est un match spécial pour toi ?
Oui c’est sûr, je suis née là-bas, il y a ma famille et mes amis qui y habitent, je connais la ville. C’est forcément un match spécial. Après, ce n’est pas le match le plus important du championnat pour moi, même si ça reste une rencontre spectaculaire parce qu’on joue contre des grands noms du football mondial.

Il y a donc l’Olympique Lyonnais à affronter, puis les réceptions du PSG et de Montpellier. Il va falloir bien gérer cette première partie de championnat pour ne pas prendre de retard quant à l’objectif de la saison…
Oui, c’est tout à fait possible. L’objectif cette année, c’est avant tout le maintien. Ce serait bien d’arriver à la trêve hivernale en étant sereines par rapport à ça. Ça passe par là, car ce sont des équipes qui sont prenables, surtout chez nous. On aura le public de notre côté, et ça c’est un gros avantage. On va travailler tactiquement et techniquement pour y arriver.

Et donc essayer d’enchaîner les victoires face aux équipes supposées plus faibles que les clubs du top 4…
Il n’y a pas vraiment d’équipes faibles dans ce championnat. Mais effectivement, il va falloir gagner nos matchs contre les équipes qui sont au même niveau que nous. Ce sont ces victoires-là qui vont être importantes avant tout, pour se maintenir tout d’abord, et essayer de finir la saison avec le maximum de points au compteur.

Pin It on Pinterest

Share This